mardi 20 mai 2014

[Le club des blogueurs lecteurs] Un avion sans elle

Pour ma deuxième participation au Club des blogueurs lecteurs (la première c'était ici), j'ai eu l'immense plaisir, et la lourde tâche, de pouvoir choisir le titre à lire. Après avoir consulté ma très très longue PAL, j'ai finalement opté pour Un avion sans elle.


Quatrième de couverture : Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapée d'un crash d'avion, une fillette de trois mois ? Deux familles, l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée "Libellule". Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, la jeune femme va dénouer les fils de sa propre histoire jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?

Pour tout vous dire, j'avais repéré ce titre de 574 pages chez mon adorable dino-copinet Barbie BBB's Mum et entre la quatrième de couverture alléchante et son avis enthousiaste, mes attentes étaient plutôt élevées. Et bien autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas été déçue. Tout d'abord, le style de l'auteur, Michel Bussi, est clair, soigné, tonique et efficace, pas de phrases alambiquées et pas de fausses pistes inutiles. Bien évidemment les différents éléments de l'affaire, tels des pièces de puzzle, nous sont distillés au compte goutte mais de manière cohérente et logique. Le tout est bien imbriqué et tient en haleine d'un bout à l'autre, aidé en cela par la course folle de Marc pour découvrir la vérité sur Emilie dans le temps qui lui est imparti. Par ailleurs, l'alternance entre le présent et le passé, via le journal du détective privé, est gérée de main de maître et j'ai également apprécié le fait que l'on navigue entre les différents protagonistes. En effet, ainsi plusieurs points de vue sont fournis et l'aspect psychologique n'est pas oublié avec des thèmes comme la filiation ou la quête d'identité. Dans un autre genre, ce que j'ai adoré c'est qu'il s'agit d'un roman policier/polar qui, sans avoir recours aux armes ou à la violence, parvient à créer un climat tellement prenant qu'on n'arrive plus à décrocher. Pour finir, le dénouement est original (même si pour être parfaitement honnête j'ai largement préféré celui totalement bluffant de Nymphéas noirs, du même auteur, que je vous encourage vivement à lire).

Du côté des points faibles, je n'ai pas vraiment grand chose à dire. J'ai trouvé un peu simpliste et manichéen le raisonnement pauvres=gentils/riches=méchants mais en même temps ça n'empiète pas sur la qualité de l'ouvrage. Et puis quelques passages un peu longuets auraient pu être évités mais là encore rien de bien méchant.

En bref, une deuxième lecture que j'ai beaucoup apprécié.


Ceci est ma participation au rendez-vous Le club des blogueurs lecteurs de Cleophis. Retrouvez les avis des autres participant(e)s ci-dessous.

Cleophis
Anne-Laure
BBB's Mum
Airelle et son tralala

Le prochain titre sera... 1984 de George Orwell.

11 commentaires :

  1. merci pour le clin d'œil et surtout ravie qu'il t'ait plu ! ouf ;-) bisous ma MacJf

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi pour les bonnes idées de lecture. :)

      Supprimer
  2. Merci pour ce choix, c'était un roman vraiment exaltant. Je pense que je lirai Nymphéas noirs aussi, si tu me dis que la fin est bluffante. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que Nymphéas Noirs te plairait davantage et effectivement perso la fin m'a vraiment laissé sur le c*l. Je te l'envoie si tu veux ?!

      Supprimer
    2. Ce serait bête de refuser ^^ Merci!

      Supprimer
  3. Ca me tente bien, quand j'aurai le temps, je l'ajouterai à ma liste !

    RépondreSupprimer
  4. Il fait parti des nombreux livres de ma liste ;-)

    J'avais juste souci de ne pas gérer émotionnellement le début avec l'accident d'avion et le bébé survivant ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah perso je suis très sensible à ce genre de trucs aussi, dès que ça implique des enfants c'est même pas la peine je pleure, mais là non, pas du tout.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...