recent posts

mardi 19 février 2013

La première grosse bosse de Mam'zelle Lulu...

Ou comment j'ai failli mourir d'un arrêt cardiaque à l'âge de 30 ans. Il faut quand même que je commence par vous expliquer que depuis que bébé est entré dans nos vies, mon espérance de vie a chuté de façon spectaculaire. Mam'zelle Lulu est un véritable soleil, elle est mignonne, je l'aime plus que tout, mais elle me file souvent des angoisses. Cela a d'ailleurs été une surprise dès sa naissance car j'ai toujours été plutôt à l'aise avec les enfants, je n'ai jamais été flippée de la vie avec mes nièces et durant ma grossesse je me disais "Ah ah, tout ira comme sur des roulettes" (grande naïve va). Sauf qu'à la maternité j'étais un vrai plat de nouilles pour m'occuper de ma fille, j'étais tétanisée, j'avais toujours peur de mal faire. Heureusement avec le temps tout est rentré dans l'ordre, Mam'zelle Lulu et moi avons appris à nous connaître, à nous apprivoiser, et le fait qu'elle n'ait jamais été un modèle pocket a bien aidé (je dis pas que faut pas faire attention hein, mais à la naissance une belle plante de 51 centimètres pour 3,720 kg ça rassure plus qu'une crevette). Malgré tout, mes angoisses sont toujours là, bien que moins oppressantes au fil du temps. Je me pose toujours pas mal de questions et dès que quelque chose d'inhabituel survient (une poussée dentaire, un petit rhume, une bosse...), j'ai l'impression que des petits lutins s'amusent à faire du trampoline sur mon estomac. Je n'arrive pas à avoir un minimum de recul, je suis oppressée et ne résonne pas forcément de manière rationnelle. Autant vous dire que la journée de dimanche dernier (le 10, il m'a fallu huit jours avant de pouvoir en parler) a été riche en émotions et que j'ai bien cru que mon coeur ne retrouverait jamais un rythme régulier.


Il faut dire que ce jour là j'étais complètement dans les vapes (je ne me drogue pas hein, juste une mauvaise réaction à un sirop contre la toux, si si) et donc ce qui devait arriver est arrivé, une seconde d'inattention, un soupçon de retard pour réagir et "BAM", ma Lulu (qui je le rappelle ne marche que depuis peu de temps) s'était mâchée la tête sur le radiateur en fonte de la cuisine. J'ai tout de suite compris que là c'était du sérieux et les hurlements qui ont suivi me l'ont confirmé. J'ai ramassé ma pauvre belette et on a instantanément tracé à la salle de bain pour passer un bon coup de gant froid sur sa tête, qui commençait déjà à marquer. Le deuxième réflexe a été de lui donner une pipette de Doliprane pendant que papa écrasait faisait fondre trois granules d'Arnica 9ch dans un verre de Volvic. Notre Lulu hurlait toujours alors que d'habitude quand elle se cogne elle ne bronche jamais, essayer de jouer avec elle ne marchait pas non plus et à ce moment là j'étais vraiment désemparée, prête à charger bébé dans la voiture pour filer aux urgences. Cela n'a toutefois pas été nécessaire car Chéri Chéri a eu la bonne idée d'aller chercher "George Gros Biscuit", son nounours, qui lui a été capable de la consoler instantanément (Nounours je t'aime, plus jamais je ne médirai à ton sujet). 


En tant que mère c'est horrible de se sentir si impuissante et de voir son enfant pleurer et souffrir, surtout que c'était entièrement ma faute, il était de mon devoir d'être plus attentive. Une fois que Mam'zelle Lulu nous a semblé calmée, nous l'avons faites marcher pour voir si elle avançait bien droit et s'assurer qu'elle n'était pas désorientée. Nous lui avons également fait suivre des yeux le laser jouet de Chat Chanel et avons guetté le moindre vomissement, mais il n'y en a pas eu. La bosse qui avait vite gonflé et bleui n'a pas tardé à s'amoindrir et au final il n'est resté qu'une toute petite marque. Ensuite la journée s'est déroulée de manière habituelle et il est impressionnant de voir à quel point les enfants récupèrent vite et retournent à leurs activités comme si de rien n'était (le comble étant qu'un quart d'heure plus tard, Lulu retournait vers le radiateur qui l'avait agressé, mais là y'a pas eu moyen). Nous avons eu énormément de chance sur ce coup là et je remercie le dieu des bobos d'avoir épargné notre belette, mais dur dur de se remettre d'une telle frayeur. Pendant un moment, je me la suis imaginée avec le crâne fracturé et il est effroyable de réaliser que tout peu basculer si vite. En conclusion :
1) Faut surveiller Mam'zelle Lulu comme le lait sur le feu, mais ça c'est pas un scoop.
2) Mam'zelle Lulu a la peau dure, enfin la tête dans le cas présent.
3) J'ai balancé le sirop pour la toux.
4) Mes angoisses ont voté le prolongement de leur CDI.

Et vous, vous avez déjà connu de telles frayeurs avec vos enfants ?

2 commentaires :

  1. J'étais comme toi pour le Premier, toujours aux aguets et en plus c'est un garçon alors Bonjour le Casse-coup !! mais au fil du temps et avec l'arrivée de -Zé- j'ai pris sur moi, comment je ne sais pas trop, mais j'essaye de resté calme et zen et de ne pas leur montré que je suis angoissée....et ça les rassure de voir que Maman est CALME !!!
    Chez Nous c'est le club des asthmatiques alors quand notre fille se réveille en pleine nuit, et fait une crise qu'on arrive pas à calmé c'est direct les urgences, nous vivons avec Ventoline depuis les 4mois de -Ma- et évidemment sa soeur a suivi, on s'habitue... même si c'est tjs angoissant pour les parents on aimerait qu'ils ne leur arrivent rien à nos trésors !!
    En tout cas mam'zelle lulu a eu beaucoup de chance, et puis je ne veux pas te faire peur hein mais malheureusement ça arrivera encore et la prochaine fois tu géreras mieux ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce long commentaire plein de réconfort. Je suis désolée d'apprendre que Ma et Zé souffrent d'asthme, je connais bien aussi (mais pour l'instant Mam'zelle Lulu ne semble pas en avoir). Dur dur effectivement quand c'est son premier enfant, mais bon je crois que de toute façon on ne s'habitue jamais à voir souffrir nos petits loups. Effectivement Mam'zelle Lulu a eu beaucoup de chance et je sais bien que ça arrivera de nouveau mais le plus tard possible ça serait bien. Ceci dit je ne me fais pas d'illusions, les beaux jours arrivent et je vois bien à la façon qu'elle a de vouloir courir au lieu de marcher que ses petits genoux vont finir râpés avant la fin de l'été, snif.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...